Bienvenue !

Depuis octobre 2014, l'Université propose une plate-forme d'hébergement et de services centrée sur les données Linked Data à vocation scientifique. L'ambition de cette plate-forme est d'aider les chercheurs de l'Université à publier leurs données dans ce format, en leur offrant non seulement un service d'hébergement mais également une expertise et une assistance dans la production ou la conversion de leurs données dans ce format.

Qu'est-ce que le Linked Data ?

Le Linked Data a pour objectif de rendre les données accessibles, réutilisables et interopérables.
Ces concepts sont particulièrement importants pour la communauté scientifique car ils participent à la reproductibilité des expériences et contribuent à la création de passerelles entre différentes expériences, voir entre différents domaines scientifiques.

Le Linked Data repose sur des technologies dites du Web Sémantique, avec en particulier :

  • RDF (Resource Description Framework), un format de représentation et d'échange de données axé sur l'interopérabilité. Ces données sont généralement stockées dans des bases de données RDF, autrefois appelées triplestores.
  • SPARQL (SPARQL Protocol and RDF Query Language), un langage de requêtage inspiré de SQL permettant de manipuler des données RDF dans des bases de données. Le langage SPARQL est bien plus expressif que son homologue SQL, permettant des requêtes plus avancées.

Ces technologies sont en évolution rapide et de nombreuses autres viennent compléter celles présentées ci-dessus.

Pourquoi le Linked Data pour la science ?

L'un des fondements de la science consiste à être capable de reproduire les expériences d'autres chercheurs dans le but de les confirmer et de les améliorer.

Le Linked Data permet de publier ses données de façon à ce qu'elles puissent être réutilisées et citées par d'autres chercheurs. Leur représentation dans un format interopérable garantit qu'elles continueront à être utilisables plusieurs années plus tard et la possibilité de les manipuler via des requêtes SPARQL rend possible la collaboration et la reproduction des expériences.